Irénée Hausherr

Irénée Hausherr, né le 7 juin 1891 à Eguisheim et décédé le 5 décembre 1978 à Colmar, est un prêtre jésuite français water bottle stainless steel, professeur à l’Institut pontifical oriental pour la patristique et la Spiritualité de l’Orient chrétien.

Irénée Hausherr entre dans la Compagnie de Jésus en 1909. Durant la première Guerre mondiale, il étudie la théologie à Gemert (Pays-Bas), Enghien (Belgique) et Paris.

Il a également étudié de nombreuses langues outre le latin et le grec: allemand et anglais, syriaque, arménien, arabe, russe et slave langues. Le 15 juillet 1923, il est ordonné prêtre.

Après des études de philologie et de théologie

Chile Home Jerseys

Chile Home Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, il enseigne à partir de 1927 à l’Institut oriental de Rome où, en 1934 il devient professeur de spiritualité chrétienne, et plus tard professeur de patristique.

Il est considéré comme le fondateur de l’étude de la spiritualité orientale en tant que discipline académique. Tomas Spidlik, qui lui a succédé, a poursuivi ses travaux.

Irénée Hausherr a publié de nombreux ouvrages et articles spécialisés qui joint à l’érudition une grande clarté d’exposition. Ses auteurs de prédilection sont Évagre le Pontique, Maxime le Confesseur et Syméon le Nouveau Théologien. Ses travaux sur la prière (en particulier dans le cadre de l’hésychasme, qu’il a contribué à faire connaître à l’occident), la direction spirituelle, le penthos (componction), la philautie et la contemplation, font aujourd’hui encore référence.